[AFFAIRE DES 94 MILLIARDS] : LES CHIFFRES DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE

news-details
ASSEMBLÉE NATIONALE

Fin des travaux ! La Commission d’enquête parlementaire, mise en place le 14 février 2019, pour investiguer sur l’affaire des 94 milliards FCFA impliquant l’ancien directeur des Domaines, Mamour Diallo, a fini son travail. Le rapport de leurs travaux est actuellement sur la table du président de l’Assemblée nationale. Les députés seront bientôt convoqués par le président Moustapha Niasse en séance plénière pour donner suite à ce rapport. Mais, le président de ladite commission d’enquête, Cheikh Seck, note d’emblée qu’il n’y a pas eu de détournement de deniers publics. Sans vouloir entrer dans les détails de leurs travaux, M. Seck, souligne qu’en aucun moment l’argent public n’a été concerné dans ce dossier qui à la limite concernait des privés.

Sur une période de 41 jours (27 mai-11 juillet) , la Commission dit avoir auditionné 31 personnes pour une durée totale de 2415 minutes. Parmi les personnes interrogées, deux sont passées devant les enquêteurs parlementaires à deux reprises.

D’anciens ministres de la République, des agents de l’Etat, en fonction ou même à la retraite, ont été aussi auditionnés par la Commission. « Seuls, Ousmane Sonko et Ismaëla Ba, gérant du cabinet Mercalex par ailleurs membres du parti Pastef, ont refusé de déférer à notre convocation », a regretté la rapporteuse de la commission, Die Mandiaye Ba.

Même s’ils fustigent l’attitude de leur collègue, les membres de la commission d’enquête soulignent que son absence n’affecte pas le rapport. « L’absence d’audition d’Ousmane Sonko n’a pas impacté négativement sur l’enquête. C’est lui qui a déclenché cette affaire. Il avait une belle occasion de venir étayer ses propos avec des preuves à l’appui » a déclaré Cheikh Seck qui précise que « toute l’administration domaniale a été auditionnée ».

Vous pouvez réagir à cet article