AFFAIRE DES TALIBÉS ENCHAINÉS : L’INDIGNATION DE NIOKHOBAYE DIOUF

news-details
SOCIETE

Les réactions d’indignation pleuvent sur l’affaire des talibés enchainés au daara de la commune de Ndiagne, située à une trentaine de kilomètres de Louga. Le Directeur de la promotion des droits de l’enfant, Niokhobaye Diouf, condamnant « avec la dernière énergie » ce traitement infligé aux enfants-talibés, en appelle à une application de la loi.

« Chaque fois qu’il y a un cas qui est révélé au système, dit-il, interrogé par Radio Sénégal, c’est le Préfet, d’abord, en tant que président de comité départemental de poste de l’enfant, avec l’ensemble de ses collaborateurs, notamment les services de l’action sociale, de l’AEMO, de la justice, qui s’occupe du cas. Plus tard, les informations sont relayées au niveau de la hiérarchie. Mais, nous suivons le dossier, et nous pensons que force restera à la loi. »

Vous pouvez réagir à cet article