AFFAIRE DU BOULANGER TUÉ : LA FAMILLE DEMANDE QUE LA POLICE SOIT DESSAISI DE L’ENQUÊTE

news-details
THIÈS

La mort de Mafatim Mbaye, tué à Thiès, vendredi dernier, continue de défrayer la chronique dans la capitale du rail. La famille de la victime, qui réclame justice dans cette affaire, récuse la police qui, selon elle, ne peut pas être juge et partie.

La famille de la victome souhaite que les investigations sur la mort de leur fils soit soient conduites par les éléments de la légion du centre-ouest pour plus d’impartialité et de neutralité, rapporte L’Observateur. « Le commissaire m’a rassuré pour me dire que justice sera faite et qu’il ne protégera personne. Nous attendons de la justice qu’elle fasse son travail. Pour le moment, nous sommes à la recherche des témoins oculaires pour dire la vérité », a confié le père du défunt Amar Mbaye.

Selon le journal, Thiès serait en état de siège depuis, vendredi, 16 août. Un policier surnommé « El capo » est accusé d’avoir tiré sur le jeune boulanger.

Vous pouvez réagir à cet article