AFFAIRE FALLOU SÈNE : LES ÉTUDIANTS DÉNONCENT "LE MANQUE DE SÉRIEUX DES AUTORITÉS"

news-details
JUSTICE

Il y a trois (3) ans, jour pour jour. Mouhamadou Fallou SENE tombait pour la cause de l’étudiant. la Coordination des Etudiants de Saint-Louis (CESL), eprise de justice, fait du 15 Mai une date indélébile dans la mémoire collective des étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Ainsi, commémorant l’anniversaire du décès de leur camarade, la Coordination a attiré l’attention de l’opinion nationale et internationale sur "l’attitude feinte et le manque de sérieux observés à l’endroit des autorités judiciaires en charge du dossier du défunt camarade". "En effet, après trois ans de revendication pour que lumière soit faite sur ce crime macabre et odieux et que sanction soit à la hauteur de l’affront, la CESL est au regret de mettre au courant la communauté que la seule et médiocre avancée notée, fut d’une récente convocation d’anciens délégués, témoins des événements du 15 Mai 2018 par le doyen des juges pour audition, et ce sans suite" dénonce le communiqué reçu par Emedia.

Selon les étudiants, Cette léthargie notoire constatée depuis trois ans, caractéristique de l’attitude irresponsable et blåmable d’une justice qui se targue d’être équitable et impartiale. en dit long sur le caractère amorphe de ces autorités judiciaires, dépourvues de moralité et partisanes de l’impunité. Mieux, ils fustigent une telle indifference sur une question aussi sérieuse qu’un meurtre, condamnent " le mutisme complice" de toute autre autorité compétente impliquée de près ou de loin sur ce dossier et les appellent à apporter la lumière sur cette affaire.

Vous pouvez réagir à cet article