AFFAIRE MAFATIM MBAYE : LA FAMILLE REJETTE LA THÈSE DE L’ACCIDENT ET PORTE PLAINTE CONTRE X

news-details
THIES

Mafatim Mbaye, le père du jeune boulanger Amar Mafatim Mbaye, décédé à Thiès, annonce « l’internationalisation du combat » pour, accuse-t-il, « la manifestation de la vérité dans l’assassinat » de son fils. Il persiste et signe : « Il n’y a pas eu accident (de circulation), il a été assassiné ». Rejetant la thèse de l’accident. Pour rappel, les faits se sont produits dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août derniers.

« Nous allons saisir toutes les organisations de défense des droits de l’homme, les instances judiciaires au plan national comme international », a-t-il dit, face à la presse hier jeudi, 29 août, à son domicile au quartier ’’Niéti Kadd’’, à Thiès. La famille du défunt est montée au créneau suite à la diffusion d’un élément sonore où celui qui se présente comme le seul témoin oculaire disculpe le principal mis en cause en l’occurrence le policier Makha Diop alias El Capo : « Tout s’est déroulé sous mes yeux, le vendredi 16 août. Quand l’accident est survenu, il n’y avait aucun élément de la police. Le gars est mort par accident. Il roulait à vive allure et il est tombé de sa moto ».

Dans sa réponse, Mafatim Mbaye a soutenu mordicus, que « ce tapage médiatique pour faire avaler à l’opinion la thèse de l’accident ne passera pas. J’avais dit que nous sommes satisfaits par rapport à l’autopsie (dont les résultats ont révélé un traumatisme cervico-facial avec de multiples fractures ainsi qu’une hémorragie interne et externe de grande abondance) parce que celle-ci nous persuade qu’il y a eu des coups. La thèse de l’accident est out. »

Vous pouvez réagir à cet article