AFFAIRE MARCEL MENDY : HABRÉ DEMANDÉ À LA BARRE

news-details
PROCÈS

Marcel Mendy n’a pas gagné la bataille de la procédure dans le cadre de son procès pour diffamation l’opposant à Hissène Habré. Le tribunal correctionnel a, ce mardi 23 juillet 2019, rejeté des exceptions de nullités soulevées lors de l’audience du 9 juillet 2019. Selon Enquête, les juges ont ordonné la poursuite des débats mais, ils ont renvoyé les plaidoiries au 27 août 2019, à la demande de la défense. Seulement, les avocats du journaliste ne sont pas limités à demander le renvoi. Ils exigent la comparution de l’ex-président tchadien incarcéré à la prison du cap Manuel, suite à sa condamnation à la perpétuité par les Chambres africaines extraordinaires.

Me Assane Dioma Ndiaye a demandé que Hissène Habré comparaisse à leurs frais. Cependant, poursuit-t-il, « tout est envisageable car toutes les personnes susceptibles d’éclairer la lanterne du tribunal seront citées comme témoins ».
A ce propos, ses conseils entendent citer Me Boucounta Diallo, le juge Demba Kandji, Red Broody de Human Right Watch. Car, justifie Marcel Mendy : « il y va de la liberté d’expression et du droit du public à l’information. Ce n’est même pas un essai que j’ai écrit, mais un livre d’histoire sur ce que j’ai vécu en tant qu’acteur et témoin depuis le début ».

Pour rappel, l’ex-homme fort de Ndjamena accuse le journaliste de l’avoir diffamé dans son livre intitulé « Affaire Habré : Entre Ombres, silences et non-dits ».

Vous pouvez réagir à cet article