AGRESSION MORTELLE DE YACINE SANÉ : UN TÉMOIN PARLE

news-details
"CHAUFFEUR WAXAL"

Un témoin raconte l’agression mortelle de Yacine Sané, décédée après avoir chuté d’un véhicule en pleine course, alors qu’elle se rendait à son lieu de travail dans la banlieue Dakaroise. Baye Mbaye Diop conduisait le car de transport en commun communément appelé "Ndiaga Ndiaye", le jour du drame, vers 6 heures 30 minutes du matin, le mercredi 23 octobre dernier.

Le témoin en question, qui quitte Sicap Mbao tous les matins, revient sur cet épisode dans l’émission ’’Chauffeur Wakhal’’ d’iRadio. En compagnie de son épouse dans la rangée située juste derrière le chauffeur, il confie que trois clients dont Yacine Sané, et une autre dame, ont intégré la voiture au niveau du pont. Ce, après que le véhicule a quitté Sicap Mbao.

D’après son récit, il n’y avait pas beaucoup d’hommes dans le véhicule et les apprentis étaient très jeunes. C’est là que les agresseurs ont réussi à s’infiltrer, se faisant passer pour des clients. L’un d’eux s’en est pris à Yacine Sané, lui réclamant son portable.

Face au refus de cette dernière, il l’a insultée avant de lui arracher son sac et la perruque d’une autre cliente, les menaçant d’un couteau. Toutefois, Yacine Sané résiste et se dispute le sac avec son agresseur. Chacun refusant de lâcher prise, le pire finit par se produire avec leur chute du ’’Ndiaga Ndiaye’’. La tête de l’agresseur a cogné le bitume, le plongeant dans le coma. Yacine Sané, 31 ans, est décédée lors de son évacuation à l’hôpital.

Le chauffeur n’était même pas au courant, déclare par ailleurs le témoin. Qui affirme qu’ils croyaient qu’une bagarre avait éclaté. « On a été alertés par les cris après la chute. C’est là qu’on a érigé un bouclier pour éviter que les autres conducteurs ne passent sur leurs corps ».

Vous pouvez réagir à cet article