AHMADOU ALY MBAYE : « L’ÉTAT DOIT FAIRE ATTENTION... »

news-details
LR DU TEMPS

La crise du Covid-19 a eu des impacts négatifs sur l’économie sénégalaise. C’est la raison pour laquelle le président de la République a pris des mesures visant à protéger les citoyens surtout ceux qui sont dans le privé.

Parmi ces mesures, il y a l’ordonnance interdisant tout licenciement d’un employé, sauf faute lourde. En sus, il y a le différé des échéances bancaires pour trois mois et l’interdiction d’expulser des personnes vivant dans des appartements ou maisons en location, en ces périodes difficiles, marquées par la pandémie du coronavirus.

Des mesures saluées par la majorité des populations mais qui poussent Ahmadou Aly Mbaye, Professeur d’économie et de politiques publiques à dire : « Mon impression, c’est que l’Etat est en train de transférer le fardeau de la crise au secteur privé. Et cela est inquiétant ». D’après le professeur, il est vrai que lorsqu’on est en période de crise il faut une solidarité de tous les segments de la société. Mais, pense-t-il « demander aux bailleurs de libérer les locataires de leurs obligations de payer ou aux débiteurs de ne plus rembourser, ou demander aux secteurs privés de continuer à payer les salaires alors on sait que l’activité productive est à l’arrêt, ce sont des choses qu’il faut manipuler avec prudence. Ce sont des choses qu’on peut demander pour deux mois voire trois mois mais, si ça devait s’étendre, la crise serait complètement généralisée. Ce serait le chaos ».

Ainsi, il estime que l’Etat doit faire extrêmement attention dans les pilotages de la crise. « Autant il faut faire attention aux aspects sanitaires qui sont importants, autant il faut aussi faire attention à la gestion économique et sociale de la crise », relève-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article