image

« AHMED AÏDARA A TOUT FAUX » (EXPERT)

image

Après une cérémonie d’installation mouvementée jeudi dernier, le nouveau maire élu de Guédiawaye, Ahmed Aïdara, qui avait bloqué le vote des membres du Conseil municipal, a convoqué son camp hier vendredi, pour une passation de services, en l’absence de son prédécesseur, Aliou Sall, et du Préfet, avant d’appeler au travail dès lundi.

Mais, « il a tout faux », a apprécié l’ancien gouverneur Mbagnick Ndiaye, joint par Iradio. Selon le spécialiste des collectivités territoriales, l’installation d’une délégation spéciale ainsi que l’organisation de nouvelles élections fondée sur la loi pour cette collectivité territoriale ne sont pas à exclure.

"Tant que le bureau du Conseil municipal n’est pas complètement installé, le travail ne peut pas officiellement démarré. La levée de l’audience en présence du représentant de l’État constitue une morsure juridique", a-t-il justifié. Poursuivant, il a souligné que la présence de ce dernier est délimitée par la loi 2013 portant Code général des collectivités territoriales. Par conséquent, a-t-il tranché : "les séances du Conseil municipal ne peuvent pas se dérouler sans la présence du représentant de l’État".

Die BA

19 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article