ALGÉRIE : LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL JUGE LA PRÉSIDENTIELLE « IMPOSSIBLE » À ORGANISER LE 4 JUILLET

news-details
INTERNATIONAL

Le Conseil constitutionnel en Algérie a jugé la présidentielle « impossible » à organiser, après le rejet des deux seules candidatures à ce scrutin prévu le 4 juillet, a annoncé dimanche la télévision nationale.

« Le Conseil constitutionnel rejette les deux dossiers de candidature déposés » et annonce par conséquent « l’impossibilité de tenir le présidentielle le 4 juillet », a-t-on indiqué de même source. Ce scrutin était censé permettre l’élection d’un successeur au président Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné le 2 avril sous la pression conjuguée de la rue et de l’armée.

Le chef d’état-major de l’armée, de facto homme fort de l’Algérie, a appelé lundi au respect du calendrier de la présidentielle, prévue le 4 juillet afin d’élire un successeur à Abdelaziz Bouteflika mais massivement rejetée par la rue, selon la TV nationale.

« La tenue de l’élection présidentielle dans les délais permettra d’éviter le piège du vide constitutionnel », a déclaré le général Ahmed Gaïd Salah, selon un bandeau diffusé par la télévision nationale. Il a dès lors appelé à la mise en place rapide de l’instance indépendante chargée d’organiser le scrutin.

Vous pouvez réagir à cet article