ALI BONGO RÉTROGRADE SA SŒUR PASCALINE

news-details
GABON

Une nouvelle descente aux enfers pour l’ancienne femme forte du Gabon. Pascaline Bongo Ondimba, fille du défunt président (Oumar) dont elle était la puissante Directrice de Cabinet, et demi-sœur de l’actuel (Ali), a été démise de ses fonctions de Haute représentante du chef de l’État qu’elle occupait depuis seulement 9 mois (janvier 2019).

La décision, qui sonne la fin d’un retour aux affaires après une brouille qui a suivi le décès de leur père, a été prise par décret et annoncée hier, à l’issue du conseil des ministres. « Est remise à la disposition de son administration d’origine : Madame Pascaline Mferri Bongo Ondimba », lit-on dans un communiqué laconique. Jusqu’au décès de son père, en 2009, Pascaline Bongo, ancienne ministre des Affaires étrangères et, surtout, bras financier de Bongo, était certainement la personnalité la plus influente du Gabon.

L’arrivée au pouvoir de son jeune frère, Ali, a fini de casser sa puissance au point de la pousser à "l’exil" aux Etats-Unis. Trois mois après l’accident vasculaire cérébral de l’actuel chef d’Etat, Pascaline avait été rappelée dans le cercle de décision par le nouvel homme fort qui poursuit sa rééducation.

Vous pouvez réagir à cet article