image

« ALIOU CISSÉ CUMULE LES ERREURS » (HENRI CAMARA)

image

Après une couverture médiatique très remarquée de la CAN 2019, le groupe E-Media Invest déclenche le compte à rebours de la prochaine édition prévue du 9 janvier au 6 février 2022, au Cameroun. Itv, qui innove, lance l’émission La tanière. Le premier numéro a réuni la légende du football, Henri Camara, le directeur artistique de Marodi, Pape Oumar Diop dit POD, et le journaliste Mamoudou Ibra Kane, dans le luxueux appartement de Babacar Ndaw Faye.

Le constat est là : après plusieurs expéditions continentales, le Sénégal court toujours derrière son premier sacre. Tout un peuple attend de goûter à ce bonheur. En partance pour le Cameroun, les Lions doivent renforcer leurs atouts et gommer leurs faiblesses pour enfin décrocher le graal.

Henri Camara de faire des révélations sur des pratiques « malsaines » qui minent la sélection nationale A. Parmi ces facteurs bloquants qui empêchent les Lions de décrocher leur premier trophée, le lapin flingueur a, en effet, cité les ‘’xons’’ (des pratiques mystiques). « D’autres joueurs vous le confirmeront, a-t-il juré. « Dès fois, j’entrais sur le terrain et je savais que j’étais mystiquement atteint. C’est ce genre de détails qui nous empêchent de performer. C’est tellement sale ce qui se passe en équipe nationale », a-t-il insisté, soulignant que des joueurs ont fui la tanière à cause de ces pratiques. « Sylvain Ndiaye », lui souffle l’acteur.

MIK, raisonnant de manière cartésienne, persiste et signe : « c’est un problème de mental ». « Manque de chance », souligne POD.

C’est là que le meilleur buteur de la sélection A, 31 réalisations, devant Sadio Mané, 26 buts, a émis des doutes sur les capacités du coach Aliou Cissé. Selon lui, son ancien coéquipier et capitaine de la génération 2002 « cumule les erreurs. » « Il y a quatre mois, il avait essayé une tactique. C’était mal fait. Son erreur, c’était de l’avoir essayé avec des remplaçants. Je me demande s’il écoute les gens. Est-ce que ça vaut la peine même de lui parler ? En tant qu’anciens joueurs, il doit tous nous écouter. Parce qu’on a notre mot à dire. »

Déjà, a-t-il dit, « l’entraîneur ne doit même pas penser aller à la CAN sans PAN (Pape Alioune Ndiaye). Il fait des merveilles au milieu…Cheikhou Kouyaté est plus à l’aise en défense et non au milieu… Décaler Abdou Diallo à gauche…Combiner Gana Gueye et Pape Gueye au milieu… » Toutefois, a-t-il ajouté, « Ismaïla Sarr doit travailler son renforcement musculaire. »

Il a également un conseil à donner à Saliou Ciss, celui « d’user de bayré » (attraction). Parce qu’a-t-il justifié, concernant le latéral gauche des Lions, « c’est quelqu’un qui rend des copies propres. D’ailleurs, lors des dernières rencontres des Lions, il a fait des passes décisives. Mais, il est tout le temps critiqué ».

Die BA
Abdoulaye SYLLA (photo)

11 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article