ALIOU CISSÉ DÉPLORE LE DEUX POIDS DEUX MESURES DE LA FIFA

news-details
Restrictions sanitaires

Faute de stade aux normes, la Namibie, adversaire de l’équipe nationale du Sénégal, pour le compte des 3e et 4e journées des éliminatoires à la Coupe du monde Qatar 2022, a choisi de recevoir en Afrique du Sud. Seul bémol, ce pays est placé sur liste rouge par les autorités britanniques, pour des raisons sanitaires.

Interpellé sur la question en conférence de presse de publication de liste, ce vendredi 1 octobre 2021, le sélectionneur national des Lions du Sénégal, Aliou Cissé, a relevé des complications liées à "une situation plus administrative qu’une question sportive."

"Avec cette pandémie, tout devient compliqué pour les entraîneurs encore plus pour les sélectionneurs. Cette situation-là, elle est plus administrative qu’une question sportive", a-t-il déploré.

En l’état, a-t-il souligné, "nous sommes en attente." Car a-t-il signalé, "depuis la fenêtre FIFA du mois de septembre (dernier), on a constaté que les joueurs sud-américains sont allés jouer avec leur club, mais quand ils sont revenus, ils ont intégré leur formation sans être confinés."

Ça coincera du côté de Watford porté par un Ismaïla Sarr en feu.

Du coup, a dit le coach : "nous attendons de la FIFA sur ce dossier-là, de mettre sur un même pied d’égalité les joueurs africains et les joueurs sud-américains, à savoir de pouvoir venir jouer les deux matchs et retourner dans leurs clubs sans pour autant être confinés." Même si l’espoir est permis, selon lui, Aliou Cissé se prépare à tous les scénarii. "Si ce n’est pas le cas, on constituera une équipe pour aller en Afrique de Sud, tout en pensant que l’équité sportive sera respectée. Je pense que nous avons des dirigeants aujourd’hui capables de régler ces situations-là. Nous avons bon espoir", a-t-il expliqué.

Vous pouvez réagir à cet article