image

ALIOU CISSÉ RÉPOND AU PRÉSIDENT DU NAPOLI

image

Le Sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal, n’a pas échappé aux questions des journalistes concernant la sortie du président du Napoli, Aurelio de Laurentiis, à propos de son intention de ne plus recruter d’internationaux africains. Accroché par BBC Afrique, Aliou Cissé pense qu’il est même curieux qu’on en fait un débat actuellement. « Il y a quelques mois, c’est l’entraineur de Liverpool qui parlait de notre CAN (Coupe d’Afrique des nations) en disant que c’est un « petit tournoi ». j’avais, en son temps répondu », explique le meilleur entraineur d’Afrique.

À l’en croire, « Aurelio de Laurentiis a eu, au moins, l’honnêteté de dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas ». Dire avec Aliou Cissé que « cette histoire-là n’a pas commencé avec cette génération », peut-être qu’elle a, en ce moment plus d’échos. « Mais nous, de notre temps, quand on jouait, c’était la même chose », affirme-t-il.

À son avis, rien n’a véritablement changé. « Pour moi, le Président de Napoli, c’est un grand monsieur. Moi je l’ai rencontré une fois et rien qu’à travers sa poignée de main, on sent que c’est un mec sérieux et honnête et j’ai beaucoup de respect pour lui. Mais, qu’il essaie de mettre en exécution sa menace ? Je le défis d’essayer de ne pas téléphoner les joueurs africains », lance Aliou Cissé sur BBC Afrique.

« Bien sûr que les clubs européens ont la hantise de cette CAN, mais nous notre CAN, c’est important pour notre pays, c’est important pour notre continent », avertit-il. D’autant plus que, toujours selon lui, « un joueur de football peut avoir 12 équipes où il peut évoluer, mais il n’aura qu’une seule équipe nationale »

M.T

10 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article