ALIOUNE NDOYE ANNONCE UNE RECONSTRUCTION À L’IDENTIQUE ET CHARGE SOHAM EL WARDINI

news-details
MARCHÉ SANDAGA

Le marché Sandaga sera reconstruit à l’identique. Une promesse faite, ce lundi, par le maire de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye. « Nous avons orienté les études dans le sens d’une reconstruction à l’identique du marché actuel. Conscient que c’est une carte de visite de Dakar qu’il fallait maintenir, que c’est un marqueur de notre histoire, mais aussi et surtout, une extrême nécessité pour les habitants de la commune. On y apportera de légères modifications portant sur la sécurité avec l’ajout d’infrastructures comme des monte-charges, des ascenseurs et un parking sous terrain qui était inexistant avec l’ancien bâtiment », a-t-il expliqué.

Pour rappel, la Ville de Dakar revendiquait aussi le site en question qu’elle considère comme son patrimoine foncier. Face à la presse, le ministre des Pêches et de l’Économie maritime a invité Soham El Wardini et son équipe à se ressaisir, revendiquant "la légitimité pour le contrôle du marché Sandaga."

A ce propos, a-t-il défendu, la gestion de ce marché lui est dévolu au même titre que Kermel : "pourquoi Kermel qui est un patrimoine historique classé plus vieux que Sandaga n’est est remis dans le respect de ces mêmes textes ? Dès notre élection, nous avions trouvé au premier compte administratif de la ville, que tous les marchés des différentes communes ne rapportaient pas plus de soixante-dix millions à la ville. Ainsi, j’avais proposé sans succès au maire, de nous confier la gestion des deux principaux marchés du Plateau, avec l’engagement que seul Plateau lui assurerait ces soixante-dix millions. Avec l’acte, les équipements marchands de même que les infrastructures correspondantes, ont été dévolus aux communes qui les avaient, à l’exception du seul marché de Sandaga. Nous avions dénoncé cela dans la commission ad-hoc, mais aussi par plusieurs écrits. L’argument bancal qui nous avait été proposé, c’est que Sandaga n’était plus un marché puisque délocalisé au champ de courses depuis 2016 et déclaré comme menaçant ruine après avoir subi deux incendies. Nous avons continué à porter ce combat sans l’accompagnement de la Ville qui n’a jamais soutenu Plateau dans ses luttes, pour la sauvegarde du patrimoine historique."

Ndoye qui appelle Soham El Wardini "à se ressaisir, en privilégiant uniquement les intérêts de Dakar", a soutenu que la Ville de Dakar "ne peut pas montrer un seul projet de réhabilitation ou de reconstruction portant sur Sandaga." Poursuivant, il ajoute qu’il ne s’agit pas de le délocaliser, contrairement, selon lui, au projet de la Ville de Dakar. "La Ville n’avait pour seule et unique visée que de délocaliser le marché à Petersen avec un marché appelé la Rotonde, pour lequel elle avait emprunté quatre milliards F CFA à la Société générale à un taux non exigeable".

Vous pouvez réagir à cet article