ALY NGOUILLE NDIAYE FIXE LA CAUTION MERCREDI

news-details
CONCERTATIONS SUR LES LOCALES

Aly Ngouille est tenu par les délais. En perspective des élections locales, prévues le 1er décembre 2019, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, chargé de l’organisation d’élections au Sénégal, va rendre public le montant de la caution pour les candidatures, après demain, mercredi 3 juillet 2019. C’est ce que lui impose la loi. « Au terme des articles L243 et L279 Le montant de la caution est fixé par arrêté du ministre en charge des élections au plus tard 150 jours avant le jour du scrutin. Le montant ainsi fixé sera remboursé dans les 15 jours suivant la proclamation définitive des résultats selon qu’il s’agisse d’une élection départemental où communal, conformément au dispositif du code électoral », a-t-il déclaré, ce lundi, à l’ouverture des concertations sur le montant de la caution a adopté pour ces joutes électorales.

155 jours nous séparent de la date officiellement retenue pour ces élections qui concernent les départements et les communes. Les délais sont assez courts vu le contexte politique actuel du Sénégal avec le dialogue politique qui n’a pas encore livré ses secrets. Mais, Aly Ngouille Ndiaye compte s’y mettre. C’est ce qui justifie cette rencontre initiée avec les partis politiques en vue de déterminer le montant de la caution. « J’invite les acteurs à des discussions ouvertes pour une recherche commune d’un consensus sur le montant de la caution, condition de recevabilité des candidatures », a rappelé le ministre.

Lors des débats sur cette caution, le consensus, recherché par Ay Ngouille Ndiaye, n’était pas trouvé. Il y avait plusieurs propositions. Beaucoup d’incompréhensions. Au finish, il y avait aucune rationalité sur la proposition de certains représentants de parti. Ces derniers ignoraient complètement que le montant de la caution proposée allait être multiplié par le nombre de communes (557) ou de départements (45). « Je me suis amusée à faire un petit calcul pour ceux qui ont fait une proposition de 100 000 F CFA par commune. Avec 557 communes, un parti va se retrouver avec 55 700 000 F CFA de caution à payer. D’où pourrait provenir cet argent ? », s’est interrogée Pr Amsatou Sow Sidibé.

À signaler que le représentant de l’Alliance pour la République, Benoit Sambou, lui, a proposé le montant de 3 millions F CFA de caution dans les communes et 15 millions au niveau départemental. Là où le représentant du mouvement indépendant Mermoz Sacré-Cœur Ca Kanam, Demba Makalou, propose 1 million au niveau communal et 3 millions F CFA au niveau départemental.

En tout état de cause, le dernier mot revient à celui qui se charge de l’organisation de ces élections en l’occurrence, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Vous pouvez réagir à cet article