image

AMADOU HOTT REBONDIT À LA BAD

image

L’ancien ministre de l’Économie, du Plan et de la coopération du Sénégal, M. Amadou Hott, n’a pas mis beaucoup de temps pour reprendre service. Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), M. Akinwumi Adesina, l’a nommé envoyé spécial et ambassadeur mondial pour l’Alliance pour l’infrastructure verte en Afrique (AGIA). Une structure que la BAD, l’Union africaine et Africa50 ont lancé le 9 novembre 2022 lors de la COP 27 avec d’autres partenaires mondiaux. Il s’agit de : l’Agence de développement de l’Union africaine, le Forum africain des investisseurs souverains, la Banque européenne d’investissement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, l’Agence française de développement, la Fondation Rockefeller, l’Agence américaine pour le commerce et le développement, le Centre mondial pour l’adaptation et le Private Infrastructure Development Group.

Selon un communiqué de la Banque parvenu à Emedia, l’AGIA accélérera la transition de l’Afrique vers le Net Zéro en mobilisant, à grande échelle et à un rythme accru, les investissements nécessaires pour combler le déficit d’infrastructures en vue d’une trajectoire de développement du continent à faible émission de carbone et résiliente au climat.

Ainsi, il est que l’Alliance lève jusqu’à 500 millions de dollars pour financer les premières étapes de l’élaboration de projets d’infrastructures plus écologiques. Ces projets devraient générer jusqu’à 10 milliards de dollars d’opportunités d’investissement, dans le cadre d’investissements conjoints, de cofinancements, de mécanismes d’atténuation des risques et de financements mixtes.

Tout porte à croire que pour cette nomination, c’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut car, M. Hott a capitalisé une riche expérience en matière de mobilisation de ressources, de partenariats public-privé (PPP), d’énergie durable, de financement des infrastructures et de banque d’investissement. Il pourrait aussi s’appuiyer sur ses solides relations avec les décideurs politiques africains, les partenaires au développement et les investisseurs stratégiques et institutionnels pour lever des capitaux pour le financement et le développement de projets d’infrastructures vertes en Afrique.

Réagissant à sa nomination, Amadou Hott s’est dit « honoré de promouvoir cette grande initiative sous la direction visionnaire et percutante du président Adesina. L’Alliance soutiendra la transition de l’Afrique vers des émissions Net Zéro (...) »

Quant au Président Adesina , il ne cacher pas sa satisfaction. « Je suis ravi d’avoir l’ancien ministre Amadou Hott comme envoyé spécial pour défendre l’Alliance à l’échelle mondiale et aider à mobiliser d’importantes ressources et fédérer les parties prenantes pour accroître les investissements verts en Afrique. Il a fait ses preuves en matière de mobilisation de ressources et d’engagement multipartite en faveur d’initiatives clés, notamment dans le domaine des infrastructures vertes », déclare-t-il.

M.THIOBANE

13 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article