ANTA BABACAR NGOM, DIRECTRICE DE KFC SÉNÉGAL : « C’EST UN RÊVE DE PETITE FILLE »

news-details
BUSINESS

Après Abidjan, KFC est à Dakar. La très populaire enseigne américaine de la restauration rapide spécialisée poulet, KFC (Kentucky fried chicken), s’associe à la SEDIMA, le groupe leader sénégalais de l’aviculture, pour ouvrir une chaîne de restaurants KFC au Sénégal, dont le premier a été lancé hier, vendredi, 4 octobre 2019, à Dakar. Une inauguration très colorée, avec une forte présence de VIP et autres dignitaires de la République, feux d’artifice, lâcher de ballons, en toile de fond l’enseigne représentant le légendaire sourire du ’’Colonel Sanders’’, synonyme de réussite.

La directrice du nouveau bébé baptisé en grande pompe, c’est Anta Babacar Ngom, également Directrice générale de la SEDIMA. À côté de son équipe, elle savoure. « Je ne peux qu’être émue. Je risque de perdre mes mots parce qu’à un moment donné, j’ai arrêté de croire que ce jour arriverait. Cette cérémonie d’inauguration est pour nous, un caractère historique, et comporte une charge symbolique et émotionnelle très forte. En effet, cela fait six ans que nous attendions cette occasion. Elle marque l’aboutissement d’une première étape d’un processus ardu de réalisations d’une ambition mais également et surtout la concrétisation d’un rêve. Le rêve de toute une génération. C’est le rêve d’une petite fille qui se précipitait sur les valises de ses parents, à chaque retour de voyage, pour s’assurer qu’ils n’ont pas oublié ses nuggets de KFC. Ce rêve s’est mué en ambition. Et avec le temps il est devenu un projet. Nous allons procéder enfin à l’inauguration du premier restaurant KFC au Sénégal. »

Avant de rendre un vibrant hommage à son père, qu’elle décrit comme « un homme de vision, de passion, sans qui ce jour ne serait jamais arrivé ». Anta Babacar Ngom, la voix étreinte par l’émotion, de rendre hommage à son père dont elle porte le nom et le prénom : « Papa, te dire merci ne suffirait pas pour magnifier tous les actes que tu poses et toute l’énergie que tu nous insuffles pour nous pousser à nous surpasser, à nous dépasser et à surmonter l’insurmontable. Puisse Dieu de préserver pour que tu puisses continuer d’inspirer les jeunes générations. »

Toutefois, le choix de la marraine a été porté sur Ndella Babacar Ngom, épouse du PDG de la SEDIMA. « Par consensus du personnel », s’empresse-t-on de préciser. Dans son discours, Babacar Ngom n’a pas tari d’éloges à son endroit. « Je dirai d’elle qu’elle est une plante que Dieu a voulu planter à mes côtés. Depuis 1979, quarante ans aujourd’hui, cette belle plante a donné les fruits que nous avons vus tout à l’heure, la Directrice générale, Anta Babacar Ngom, que je félicite avec toute son équipe. Il s’agit de madame Ngom, Ndella Coumba Babacar, que j’appelle à mes côtés. SEDIMA n’aurait certainement jamais été ce qu’elle est s’il n’y avait pas cette dame. Merci, je ne pourrai jamais te rendre la monnaie des efforts accomplis à mes côtés, dans les moments les plus difficiles. Nous avons habité pendant quinze ans dans la brousse, sans eau ni électricité. »

Dans une vidéo diffusée lors de l’inauguration, les employés, interrogés sur la marraine, ont loué « sa franchise, sa bravoure et sa sincérité ». Outre son épouse, le promoteur a, d’abord, rendu un hommage à son défunt père, El Hadji Abdoulaye Ngom. Qui, a-t-il rappelé, en 1976, lui a prêté 60 mille F CFA, qui lui ont permis d’acheter ses 120 premiers poussins qui ont démarré SEDIMA.

« L’accord d’exploitation décroché par le groupe SEDIMA, au-delà de son cachet innovateur, est à saluer sur deux aspects : D’abord le choix porté par la chaîne KFC sur un producteur avicole pour porter le développement de son enseigne. Ensuite, la reconnaissance de la capacité à se conformer aux exigences en matière de normes et standards, avancés par la multinationale américaine. Ce dernier point me parait très important. En effet, la mondialisation démontre de plus en plus que la compétitivité des Etats se mesurent beaucoup plus sur nos capacités à surmonter les nombreux et complexes obstacles techniques, et commerciaux, découlant des exigences de consommation de nos sociétés modernes. Il est évident que cette réussite du groupe SEDIMA constituera un point de plus dans la politique de notre industrie nationale mais aussi pour l’économie nationale de façon générale », exultera le ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (PME), Aminata Assome Diatta, qui a présidé la cérémonie, en compagnie de ses collègues ministres, Amadou Hott, (chargé de l’Economie, du Plan et de la Coopération), Néné Fatoumata Tall, (de la Jeunesse), entre autres.

Une délégation est venue de Kentucky, où l’aventure KFC a démarré aux débuts des années 30. Aujourd’hui, 21 mille restaurants de la chaîne sont dénombrés dans le monde, présents dans 130 pays, pour près de 8 millions de consommateurs par jour. D’ici 2022, le groupe SEDIMA ambitionne d’ouvrir une douzaine de restaurants-KFC au Sénégal.

Vous pouvez réagir à cet article