ANTOINE DIOME PLAIDE POUR UNE APPROCHE PARTICIPATIVE

news-details
Lutte contre l’insécurité

La conférence nationale sur la sécurité collaborative initiée par l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar, à travers l’Institut américain de la Paix, se tient actuellement à Dakar. Venu présider d’ouverture, le ministre de l’intérieur a invité les forces de sécurité à collaborer avec les populations dans leur mission de protection des personnes et des biens. « Les forces de sécurité qui sont chargées de la protection des personnes et des biens sont appelées à rechercher la collaboration avec les populations en matière de police administrative et judiciaire dans le respect des lois et règlements », a déclaré Antoine Diome selon qui, cette attitude souhaitée des forces de sécurité n’est pas une remise en cause de la fonction essentielle et exclusive de l’Etat en la matière, mais plutôt dans une dynamique de faire participer de façon active et dans l’intérêt de toutes les populations à cette question.

Revenant sur l’objet de la conférence nationale, il a indiqué que la sécurité collaborative permet d’adapter notre système de sécurité aux enjeux actuels et futurs en la rendant plus dense grâce à l’apport bienveillant des populations. « C’est ainsi que le Sénégal fera face à toutes les nouvelles formes de violence telles que le trafic de drogue qui connaît une nouvelle mutation, la traite des personnes, la criminalité transfrontalière, la cyber criminalité, mais aussi la lutte contre le terrorisme », a soutenu le ministre de l’intérieur.

Dans son discours d’ouverture, il a donné l’exemple de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (ASP). Selon lui, cette agence a pour mission principale de favoriser et de mettre en œuvre une approche intégrée participative et inclusive à travers un partenariat dynamique entre les différents acteurs concernés par le phénomène de la délinquance. « Cette agence a effectué des diagnostics au niveau départemental et communal sur tout ce qui se pose en matière de problématique de sécurité localement rencontrée. A ce jour, on peut compter 8 000 agents qui sont déployés sur l’étendue du territoire national », a-t-il indiqué.

Vous pouvez réagir à cet article