APRÈS BOCOUM, LE CRD ET JOTNA TORPILLENT L’ALLIANCE KHALIFA – KARIM - SONKO

news-details
LOCALES 2022

Réunie par visioconférence, la Conférence des leaders du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD), regroupant plusieurs membres de l’opposition comme Thierno Alassane Sall, Abdoul Mbaye, ou encore Mamadou Lamine Diallo, et de Jotna, dirigée par Bruno d’Erneville, a réagi sur la formation des coalitions électorales.

Dans un communiqué reçu à Emedia, l’ancien Premier ministre devenu opposant et ses camarades, sans nommer Khalifa Sall, Karim Wade et Ousmane Sonko, ont invité "tous les acteurs engagés pour le changement à l’humilité et à la lucidité pour percevoir que divisés, les adversaires de la Coalition du pouvoir prennent le risque pour notre pays de perdre les élections et donc, de prolonger les souffrances des populations sénégalaises." D’autant plus qu’ont-ils asséné : "une défaite les priverait de la possibilité de confier la gestion directe de leurs cités à de nouvelles équipes pour plus engagées à améliorer leurs conditions de vie et d’existence."

Ainsi, les Leaders des deux organisations ont réaffirmé "à tous les acteurs leur totale disponibilité à poursuivre les initiatives et les efforts nécessaires pour, au bout, aboutir à la construction d’une grande coalition de l’opposition ouverte à tous : partis politiques, mouvements politiques, organisations de société civile, personnalités indépendantes dépositaires d’enjeux communautaires."

"Ils demeurent convaincus que c’est dans l’unité la plus large, et uniquement par cette option, qu’il sera possible de battre les candidats du pouvoir dans les grandes villes et dans plusieurs autres circonscriptions à travers le pays. Telle est la raison pour laquelle, les leaders du Congrès de la Renaissance Démocratique et de la Coalition JOTNA restent engagés et mobilisés dans cette perspective", ont-ils lâché, en conclusion.

Vous pouvez réagir à cet article