APRÈS LE MARABOUT, SONKO CONVAINCU PAR SES AVOCATS ET LA SOCIÉTÉ CIVILE

news-details
CONVOCATION AU TRIBUNAL

Le changement de cap se précise. Ousmane Sonko ira bien répondre demain, mercredi 3 mars 2021, au juge d’instruction du 8e cabinet qu’il avait pourtant recusé en plus d’avoir annoncé qu’il ne déférerait pas à une convocation estimant que la levée de son immunité parlementaire ne s’est pas faite selon les règles de l’art.

Après une première sortie du marabout Serigne Abdou Mbacké Ibn Serigne Cheikh Khady annonçant qu’il avait persuadé Sonko de répondre au juge Mamadou Seck, c’est au tour des avocats du député de faire une sortie suivant la même lancée. La bande des "sept boucliers" de Sonko, renforcée par trois nouvelles constitutions avec Mes Massokhna Kane, Youssoupha Camara et Djibril Diagne, a fait face à la presse cet après-midi, au cabinet du premier nommé.

TROIS NOUVEAUX AVOCATS DANS LA DANSE

Après son introduction, c’est Me Mouhamadou Bamba Cissé qui a annoncé le conseil donné à l’opposant, celui d’aller répondre, malgré les différentes irrégularités notées dans le traitement de son dossier et qui feraient toujours l’objet d’un suivi sur le plan judiciaire. Et Sonko a décidé de répondre au magistrat instructeur. Mais, si les robes noires ont conseillé à leur client de ne pas entamer un bras de fer avec Dame Justice, c’est pour lui éviter d’autres infractions qui pourraient alourdir les charges qui pèsent déjà sur ses épaules.

« Soucieux d’empêcher que le refus de déférer à la convocation ne soit un prétexte à des provocations dont le but serait de lui imputer des nouvelles infractions, le collectif des avocats a estimé, après concertation, de conseiller à Ousmane Sonko de déférer à la convocation », a déclaré Me Bamba Cissé, porte-parole du pool d’avocats commis par Ousmane Sonko pour assurer sa défense.

Mieux, la Société civile s’est également impliquée pour convaincre Ousmane Sonko, dans un but d’éviter des affrontements qui pourraient dégénérer. Via Twitter, Alioune Tine d’Afrika Jom Center a révélé, photo récente à l’appui, qu’il venait juste d’une entrevue avec Sonko « pour le conjurer au nom des organisations de la société civile d’aller répondre à la convocation du juge demain matin. Ce qu’il a accepté pour la paix civile et la stabilité. »

Ainsi, Ousmane Sonko, qui est en réunion avec certains membres du comité de pilotage de son parti, "Pastef/les Patriotes", devrait faire une sortie dans les prochaines heures, pour confirmer sa décision d’aller répondre au juge du 8e cabinet, après les médiations fructueuses du marabout Serigne Abdou Mbacké, de ses avocats et de membres de la société civile.

Vous pouvez réagir à cet article