APRÈS NIAGUISS, L’ARMÉE SE DÉPLOIE SUR LES BASES DE CÉSAR ATOUTE BADIATTE

news-details
CASAMANCE

C’est tôt le matin, ce dimanche, que les hostilités ont été déclenchées par la zone militaire numéro 5. Des échos de bombardements à l’arme lourde qui ont fait sursauter les Ziguinchorois de leurs lits. Des bombardements intervenus après que des colonnes de voitures blindées et des militaires lourdement armés ont été aperçus en direction de la forêt de Bayotte, dans la commune de Nyassia, théâtre des opérations.

Dans cette forêt, se trouveraient plusieurs bases rebelles fidèles au chef de guerre César Atoute Badiatte, commandant de la base de Kassolole située sur la lisière entre les départements de Ziguinchor et d’Oussouye. Dans la zone, les populations confirment avoir entendu des échanges de tirs à l’arme lourde. Il y a aussi l’avion rallye guerrier qui survole la zone depuis le matin.

Beaucoup d’exactions ont été commises dans cette forêt. On se souvient du carnage de Boffa Bayotte en janvier 2018 avec 13 morts. La cohabitation était très difficile entre bandes armées et populations locales. La question que tout le monde se posait, c’est comment l’armée allait nettoyer les zones occupées par des bandes armées dans l’arrondissement de Nyassia avec la présence des mines anti-personnelles.

Mais depuis ce matin l’armée déploie un impressionnant dispositif pour nettoyer la zone. Si l’armée parvient à déloger les bandes armées dans cette zone, la prochaine cible sera surement la base de Kassolole de César Atoute Badiatte. Cette opération de sécurisation dans l’arrondissement de Niassya intervient 3 mois après la reprise des bases rebelles du front Sud Boussoloum, Badiong, Bilass et Sikoune.

Vous pouvez réagir à cet article