image

APRÈS UNE LONGUE ABSENCE, GASTON REPREND LE MIC...

image

Longtemps en hibernation, Gaston revient un nouvel album pour raconter son « VQ ».

Il avait disparu des radars du milieu du showbiz. Une hibernation qui a accouché d’un nouvel album au grand bonheur des férus de la musique hip-hop. Gaston le rappeur est donc de retour au bercail pour présenter son dernier album. Celui que l’on surnomme « Bandi Mic », « Baye Sén » ou « Ndongo Yi » fait partie des plus belles plumes du mouvement hip hop sénégalais, reconnu par ses pairs.

Établi à Lyon depuis un moment, il est au Sénégal pour présenter son dernier opus, son 5e au compteur titré VQ (Ndlr : lisez vécu). L’album a été enregistré entre la France, le Sénégal, les Etats-Unis, le Congo et il est composé de 15 titres. L’artiste fait une introspection positive sur sa trajectoire à travers des titres comme « Ba Tey », « Fais ton choix », une ode à l’amour, le morceau ? 3Chahier6Bi », « Sidi Lamine Niasse » rend hommage au Mollah de Sacré-Cœur décédé il y a deux ans. Réputé comme l’un des plus grands « lyriciste » du mouvement, Gaston suit toujours cette voie. « Comme le stipule l’adage wolof : l’eau ne se détourne jamais de son chemin habituel. Nous nous sommes toujours inscrits dans la logique de travailler beaucoup et de parler très peu. Nous avons juste compris et accepté que c’est le Bon Dieu qui nous a doté d’une belle plume et c’est indéniable. Cependant, nous ne faisons pas partie de ceux qui bombent le torse. Mais il reste constant que nous sommes toujours attendus au tournant grâce à Dieu », déclare-t-il avec modestie.

Cet opus est riche aussi en collaborateurs disséminés à travers le monde. Il y a le remix du morceau « Lan La » avec Aïda Samb. « J’ai aussi fait un titre avec Obree Daman qui est un jeune pétri de talent et je me dis que c’est lui le futur Souleymane Faye du pays. J’ai aussi fait un morceau en featuring avec beaucoup de rappeurs sénégalais. Je veux parler des artistes que je sens le plus. C’est-à-dire ceux qui disposent d’une belle plume et surtout qui ont quelque chose à dire. Honnêtement, je suis peu enclin à inviter n’importe qui sur mes titres. C’est vrai qu’il est question de talent mais il faut avoir quelque chose à dire et à bien le dire. Ce sont les critères sur lesquels je me base pour inviter des artistes », fait-il savoir. Ainsi, dans ce lot, il y a aussi des rappeurs comme Ada Kanibal, Karbalah, Meuz, Mc Mo. « On a aussi fait un morceau extraordinaire avec Julio l’Absolu sur le titre Bamelou Biir », ajoute l’artiste.
Gaston revient sur le titre de son album qui est énigmatique. « L’album est titré ‘’VQ vécu’’, mais sur la pochette vous pouvez vous rendre compte que je l’ai écrit avec un V en lettres grecque et un Q.

En le lisant cela donne vécu qui signifie parcours ou trajectoire. C’est significatif à mes yeux car le Q représente la 17ème lettre de l’alphabet et moi je suis né le 17. La lettre V en chiffres grecques représente le nombre 5. Et cet opus est mon cinquième album. Donc de ma naissance, le 17, jusqu’à la sortie de mon cinquième album, c’est tout cela qui constitue mon parcours et mon vécu », explique-t-il. Avant de donner son point de vue sur l’évolution du rap Galsen. Pour lui, le rap évolue. « Cependant, il y a toujours des nostalgiques qui vont continuer de juger cette évolution par rapport à notre époque. Ils ne peuvent pas s’empêcher de faire le parallèle avec ce qui existe de nos jours. (…) », estime-t-il.

Adama Aidara KANTÉ

18 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article