ARRESTATION DE BOUBACAR SEYE : NOO LANK S’ÉRIGE EN BOUCLIER

news-details
JUSTICE

Une vingtaine d’associations de la société civile, réunie autour de la plateforme citoyenne ’’Noo Lank’’, exige la libération "immédiate" du président de l’ONG Horizon sans frontières (HSF). Face à la presse hier, ses membres ont exprimé leur détermination à obtenir gain de cause.

"Nous demandons à Macky Sall de ne pas prendre de risque. De ne pas brûler ce pays, prévient Dame Mbodj, porte-parole du jour. Nous voulons que ce pays baigne dans la paix et la quiétude. S’il veut mettre le feu dans ce pays, il n’a qu’à nous le dire. S’il pense que la loi d’habilitation ou la modification de la loi de 69 va lui permettre de museler les Sénégalais et de s’ériger en vrai dictateur, nous allons refuser cela."

Poursuivant, il lance : "toute heure que Boubacar Seye fait en prison, est de trop".

Selon lui, "la réponse du gouvernement devait être de nous sortir un rapport pour édifier le peuple sénégalais" et non, "à la place de mettre Boubacar Seye injustement en prison."

Boubacar Seye est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles après ses accusations de détournements de fonds (180 millions d’euros) destinés à la lutte contre la migration irrégulière à l’encontre de l’État du Sénégal.

Il est inculpé et placé sous mandat de dépôt, visant l’article 256 du Code pénal.

Vous pouvez réagir à cet article