ARRESTATION DES PRÉSUMÉS MEURTRIERS DU LUTTEUR MAMADOU DIÈYE

news-details
SOCIÉTÉ

Suite à une délégation judiciaire du juge d’instruction, chargé du 7e cabinet, la sureté urbaine a poursuivi l’enquête relative au meurtre du nommé Mamadou Dièye survenu le 8 avril 2017 à Darou Thioub. Le défunt avait remporté le « Lamb Académie » de la TFM. Le 9 avril 2017, le corps sans vie de Mamadou Dièye avait été découvert sous un pont, situé aux alentours de la centrale électrique de Kounoune. Les constations du médecin légiste avaient permis de savoir que le défunt a été tué par arme à feu. La sureté urbaine avait démarré ses investigations par l’analyse des informations qu’elle avait à sa disposition.

Tous les témoignages étaient unanimes sur le fait que la victime avait quitté le domicile du nommé Cheikh Ndiaye où il s’était rendu pour assister à un mariage après avoir reçu un appel téléphonique. Avec l’aide de la division cyber sécurité, il a été procédé à l’extraction des données téléphoniques malgré la durée des faits en relation avec les opérateurs téléphoniques. Selon Libération, la police technique et scientifique a été également mis en contribution. En étudiant les données, il a été constaté que le numéro appartenait à Fary Ba. Interpellée, elle a reconnu que c’est son neveu Ibrahima Fall qui utilisait son appareil.

C’est ce dernier qui aurait appâté la victime afin de la conduire à Kounoune pour le tuer. Sa sœur Ndèye F. l’a enfoncé en disant qu’il était venu chez Cheikh Ndiaye pour discuter en aparté avec la victime et ressortir. En retraçant le fil des évènements, il a été établi que le défunt est tombé dans un piège tendu par les nommés Cheikh Ndiaye, Ibrahima Fall, Amadou Fall et Fary Ba. Les données téléphoniques les ont situées dans la zone où le crime s’est déroulé.

Vous pouvez réagir à cet article