ARRESTATION : GUY MARIUS ET SES COMMENTAIRES SUR TANOR ET DIONNE

news-details
GENDARMERIE

On en sait un peu plus sur les motifs de l’arrestation de l’activiste Guy Marius Sagna. D’après la plateforme ’’Aar Li Nu Bokk’’ dont il est membre, il est arrêté non pas pour ses accusations contre la France mais pour ses deux publications sur sa page Facebook. Dans la première reprise par L’As, il écrit, faisant allusion à Ousmane Tanor Dieng : « Mourir dans un hôpital de l’ancienne puissance coloniale alors qu’ils ont eu le temps, pendant 59 ans, de doter ce pays de structures hospitalières dignes de ce nom. Quelle tristesse ! Quel gâchis ! ».

Le second : « Boun Abdallah Dionne aussi est allé se soigner à l’extérieur. Pauvres citoyens sénégalais qui n’ont pas accès aux fonds politiques, aux fonds des institutions budgétivores. Celles et ceux qui se battent depuis toujours pour un autre Sénégal, vous vous êtes aussi battus pour que Boun soit soigné au Sénégal. Pour que, surtout le petit peuple se soigne grâce à un système de santé national, démocratique et populaire. La lutte continue. Les peuples vaincront. »

Cueilli hier mardi, dans la journée, sur instruction du Procureur de la République, Guy Marius Sagna est en garde-à-vue à la Section de recherches (SR) de la gendarmerie de Colobane. Il pourrait être déféré ce mercredi.
En face, ’’Aar Li Nu Bokk’’, qui affiche sa « totale désapprobation » face à ce que Cheikh Tidiane Dièye et Cie qualifient de « kidnapping », indique que le mis en cause « n’a fait juste qu’exprimer son opinion librement dans le cadre des prérogatives garanties par la Constitution ». Selon eux, ces commentaires « sont de l’ordre de l’éthique et de la morale citoyenne et non du droit ».

Vous pouvez réagir à cet article