ARRIVÉE DE MACKY SALL À TOUBA

news-details
Visite et inauguration

Comme à l’accoutumée, à chaque veille de Magal, le président de la République effectue une visite à Touba. Cette année, la visite sera marquée par l’inauguration de l’hôpital" de niveau 3 en construction à Touba. Le nouvel établissement hospitalier, lancé en 2016, sera mis en service, ce samedi 18 septembre. Arrivé un peu après 16 heures, l’invité de marque est introduit par le porte-parole du Khalif, Serigne Bass Abdou Khadre.

Avant de couper le ruban, cet après-midi, le chef de l’État sera reçu, dès son arrivée, pour une visite de courtoisie au Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, en prélude de la célébration du Magal de Touba prévu le 26 septembre prochain. C’est après qu’il procédera, avec le patriarche de Darou Minam, à l’inauguration du nouvel hôpital.

L’infrastructure portera le nom du fondateur du mouridisme, Serigne Ahmadou Bamba Mbacké. Le guide religieux a donné des consignes aux fidèles pour l’accueil de son hôte dans la cité sainte. Un accueil sans tambours ni trompettes selon son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre.

Les éventuels perturbateurs sont déjà prévenus.

En compagnie de son invité de marque, le Khalif se rendra, ensuite, sur le site du nouvel hôpital situé sur la route de Darou Mousty, à la sortie de la ville. Ils procéderont à la coupure du ruban et au dévoilement de la plaque. Le Khalif va formuler des prières avant de se retirer. Pour la suite de la cérémonie, le président Sall, en compagnie du porte-parole du Khalif, du maire de Touba, Serigne Abdou Lahat KA, des autorités administratives et politiques et des dignitaires religieux de Touba, fera la visite guidée des lieux avant de s’adresser aux populations de la ville sainte.

Finies les évacuations sanitaires vers Dakar

Le nouvel hôpital de niveau 3, dont les travaux ont démarré en 2016, d’un coût de 40 milliards F CFA est bâti sur dix hectares avec une capacité d’accueil de 300 lits. Doté d’équipements de dernière génération, la nouvelle infrastructure hospitalière devra résoudre le casse-tête des évacuations vers les hôpitaux de Dakar. Plus de 500 ouvriers ont travaillé à son élaboration.

La capitale du mouridisme étrenne son troisième hôpital après celui de Ndamatou et de Matlaboul Fawzeyni.

Le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, a devancé le chef de l’État, sur place.

Vous pouvez réagir à cet article