ARTÉMISIA ANNUA : APRÈS PR MOUSSA SEYDI, L’OMS ÉMET DES RÉSERVES

news-details
COVID-19

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est sur la même longueur d’onde que le Professeur Moussa Seydi par rapport à la boisson Covid Organics à base d’Artemisia annua dans le traitement du coronavirus. « Des essais devraient être effectués pour évaluer et déterminer leurs effets indésirables », indique l’organisation dans un communiqué. Lequel document reconnait toutefois que « la médecine traditionnelle recèle de nombreux bienfaits ». D’autant plus que « l’Afrique a d’ailleurs une longue histoire de médecine traditionnelle, et de tradipraticiens de santé, qui jouent un rôle important dans les soins aux populations. » Mais, même si des plantes médicinales telles que l’artémisia annua sont considérées comme des traitements possibles de la Covid-19, « des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité, et déterminer leurs effets indésirables. »

Par ailleurs, motive l’OMS, « les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde. » En outre, « au moment où des efforts sont faits pour trouver un traitement, la prudence doit rester de mise pour ne pas verser dans la désinformation particulièrement sur les médias sociaux au sujet de l’efficacité de certains remèdes. De nombreuses plantes et substances sont proposées alors qu’elles ne répondent pas aux normes minimales de qualité, d’innocuité, et d’efficacité. Et aucun élément factuel n’atteste du respect de ces normes. »

En conclusion, l’OMS se réjouit de collaborer avec les pays, et les chercheurs afin de développer de nouveaux traitements, et encourage « une telle collaboration pour la mise au point de thérapies efficaces et sans risques pouvant être utilisées en Afrique et ailleurs dans le monde ».

Vous pouvez réagir à cet article