ARTISANAT ET SECTEUR INFORMEL : LES ASSURANCES DE PAPA AMADOU NDIAYE FACE AUX DÉPUTÉS

news-details
ECONOMIE

Revitaliser l’artisanat par la modernisation et la conquête des marchés étrangers, c’est la mission que s’est assignée Papa Amadou Ndiaye, à la tête du nouveau ministère de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel. Qui était, hier, à l’Assemblée nationale, pour le vote de son budget. Lequel est arrêté à 4 480 478 499 F CFA en autorisations d’engagement, et 2 934 131 550 F CFA en crédits de paiement.

"Pour atteindre des objectifs assignés au ministère, une stratégie nationale de développement de l’artisanat (SNDA) a été formulée suivant une démarche inclusive et participative, accompagnée de la réforme des structures d’encadrement comme les chambres de métiers, du projet mobilier national et de l’action de l’Agence de promotion et de développement de l’artisanat (APDA)", lit-on dans le rapport du Parlement.

D’après toujours la note, à propos du mobilier national qui est un programme visant à favoriser l’artisanat sénégalais sur le mobilier importé, les commissaires ont plaidé l’augmentation du budget du ministère en question, afin de booster les activités des artisans, surtout dans un contexte de résilience et de relance économique.

Des députés, qui ont plaidé pour les acteurs de la tannerie, de la menuiserie et de la tapisserie submergés par l’importation de mobilier, ont ainsi demandé que le budget alloué à ce département soit revu à la hausse, "au regard des missions importantes qui lui sont confiées".

La tutelle, réagissant à ces interpellations, a assuré qu’elles seront prises en compte.

Vous pouvez réagir à cet article