L’ASSIETTE FONCIÈRE DE L’AÉROPORT LSS OFFERTE SUR UN PLATEAU À LA CDC

news-details
CONSEIL DES MINISTRES

30 hectares de l’assiette foncière de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar offertes sur un plateau à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) ! Après avoir fait l’objet de vives polémiques au début du premier mandat du président Macky Sall, l’assiette foncière disponible autour de l’aéroport LSS revient sous le feu des projecteurs.

En Conseil des ministres, ce mercredi, 24 juin 2020, le président de la République a, en effet, annoncé sa décision de confier à la CDC, l’assiette foncière disponible de 30 hectares à l’Aéroport de Yoff. Ce, dit-il, « afin de renforcer l’aménagement durable et la valorisation équitable de la zone concernée à travers des offres publiques d’aménagement et de vente, répondant aux principes de transparence et de rentabilité pour l’Etat. »

Quelques heures après la publication du communiqué du Conseil des ministres, le ministre des Finances, Abdoulaye Daouda Diallo, assuré, à travers une interview à la RTS, que cette décision sera appliquée avec transparence et annoncé que ladite assiette foncière servira également à résoudre certains contentieux en cours, notamment dans le cadre de dédommagements d’impactés de la Cité Tobago, dont les maisons alors situées sur l’emprise de l’aéroport LSS avaient été détruites par la Direction de la Surveillance, du Contrôle et de l’Occupation des Sols (DSCOS).

C’est le 4 juin 2015, en application du décret présidentiel numéro 2014-802 portant règlement d’urbanisme des pourtours de l’aéroport de Dakar que ces maisons avaient été démolies. Il y avait environ 70 maisons concernées, détruites à cause de construction sur une zone non ædificandi concernant six secteurs, sur l’emprise de l’ancien aéroport international. L’affaire, qui avait fait les choux gras de la presse, avait alors causé le départ du préfet de Dakar de l’époque, Alioune Badara Diop, ainsi que le limogeage d’Oumar Sow, alors patron de la DSCOS.

Deux années plus tard, au détour d’une audience avec le collectif des victimes de la Cité Tobago, le président Sall annonçait la mise à leur disposition de deux sites (un de 6 hectares à Ngor et un autre de 5 hectares à Yoff), pour recaser les victimes recensées.

Par ailleurs, Macky Sall « a instruit le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, le Ministre des Finances et du Budget et le Ministre en charge de l’Urbanisme de prendre toutes les dispositions adéquates et immédiates, en vue de finaliser, avec le concours des services du Cadastre, la cartographie intégrale des assiettes foncières relevant des Pôles urbains de Diamniadio, du Lac Rose et de Daga Kholpa », dans le cadre du déploiement du programme national de villes vertes intelligentes.

Vous pouvez réagir à cet article