ATTAQUE DE LA GENDARMERIE DE BALLOU : LES 13 JEUNES ARRÊTÉS JUGÉS MERCREDI PROCHAIN

news-details
JUSTICE

Les 13 jeunes qui ont été arrêtés suite à l’attaque de la brigade de la gendarmerie de Ballou, situé dans le département de Bakel, seront jugés le mercredi prochain. En effet, les faits à leur reprocher remontent au lundi dernier. Les deux gendarmes ont été blessés dans l’attaque de leur brigade par des jeunes du village, qui se sont opposés à la décision d’interdire les matchs de football. Ce, en raison de la maladie à coronavirus.

Tout est parti d’une autorisation introduite par les jeunes auprès de l’édile de la localité pour l’utilisation du terrain. Une autorisation qui leur a été accordée mais, ils devaient respecter certaines conditions. Il fallait qu’ils accordent tous leur violon afin qu’il n’y ait pas de division entre les jeunes. N’ayant pas pu trouver de consensus, les jeunes ont quand même décidé de jouer malgré l’arrêté du ministre de l’Intérieur. C’est sur ces entrefaites que les gendarmes, informés, ont décidé d’interrompre le match. Les jeunes, non content de l’arrestation du match, ont attaqué nuitamment la brigade de la gendarmerie. Treize d’entre eux ont été interpellés.

Le gouverneur de la région, qui a déploré cet acte, a indiqué que force restera à la loi. Selon lui, toutes les personnes impliquées dans cette affaire seront traduites devant les juridictions et jugées. Car, son avis, il est intolérable et impardonnable qu’on attaque à des gendarmes qui ne faisaient que leur travail. En attendant le procès, les notables de la localité sont en train de faire de la médiation pour que les jeunes arrêtés soient pardonnés.

Vous pouvez réagir à cet article