ATTAQUES CONTRE LA PRESSE : LE SYNPICS MET EN GARDE LES LEADERS POLITIQUES

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Le Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS) en bouclier autour des journalistes. Dans une note parvenue à Emedia.sn et signée par son Secrétaire général, le syndicat met en garde « toutes les chapelles politiques impliquées dans la présidentielle qu’elles sont responsables de la sécurité des journalistes et techniciens au cours des manifestations qu’elles organisent, notamment les conférences de presse. »
A cet effet, Bamba Kassé se veut très clair : « Elles seront tenues comme responsables de toute agression physique ou verbale à l’encontre des reporters envoyés par les rédactions pour couvrir l’actualité politique liée notamment à la présidentielle 2019. »

Contestant les tendances avancées dans les médias et largement favorables au président sortant, Macky Sall, Ousmane Sonko, le candidat de la coalition « Sonko président » et Idrissa Seck d’ « Idy2019 », tous deux de l’opposition, ont accusé certains organes de presse d’être partisans.
Le SYNPICS avertit à quelques minutes de la rencontre des leaders de l’opposition, prévue ce mercredi à 15h30 au siège de Bokk Gis Gis, sur la Voie de dégagement nord (VDN).

Vous pouvez réagir à cet article