ATTENTAT À LA PUDEUR : LES DANSEURS DE WALLY SECK EN GARDE-À-VUE

news-details
BISOU EN PUBLIC

Les danseurs de Wally Seck, convoqués après plainte déposée par l’Organisation islamique Jamra et ses alliés du Comité de défense des valeurs morales (CDVM), ont été finalement placés en garde-à-vue. Ameth Thiou et Amady Badiane s’étaient illustrés en échangeant un baiser sur la scène de l’esplanade du Grand-Théâtre, lors du dernier concert de Wally Seck. Le chanteur a lui été entendu sur procès-verbal avant de rentrer chez lui. Dans sa déposition, il a dit aux enquêteurs n’avoir pas été au courant de la scène car il était en train de se préparer.

Les plaignants se disaient "soucieux de la préservation de nos nobles valeurs ancestrales, qui font la fierté des croyants de notre pays, et de la préservation de la santé mentale et morale des enfants ; et face à ces frasques à répétition qui s’apparentent de plus en plus à une campagne déguisée de promotion du ’’gordjiguénisme’’ (homosexualité), au mépris des dispositions pertinentes du Code pénal sur "l’outrage public à la pudeur", dans leur communiqué reçu, le 21 juin dernier, à Emedia.

Ainsi, pour "attentat aux bonnes mœurs" (articles 318 et 324) ; et surtout de l’article 319 qui condamne les actes contre-nature, une plainte en bonne et due forme sera remise à la BRIGADE DES MŒURS, par le biais de la Sûreté Urbaine de Dakar, avec saisine ampliative au procureur de la République", ajoutait le document.

Vous pouvez réagir à cet article