ATTENTE DE LA DÉPOUILLE DE CHEIKH BÉTHIO ENTRE KHASSAIDE À MÉDINATOUL SALAM ET INCERTITUDE À L’AIBD

news-details
MÉDINATOUL SALAM

Près de 72 heures après l’annonce du décès de leur guide, les "Thiantacounes", continuent d’affluer en masse au village de Medinatoul Salam. À l’attente de la dépouille de Cheikh Bethio Thioune, décédé mardi dernier à Bordeaux, ils se consolent des "Khassaïdes" de Serigne Touba, fondateur du mouridisme.

Dans l’enceinte du domicile du Cheikh, où une grande tente est érigée, les "Kourels" (groupe de chanteurs de Khassaïdes) se succèdent au micro pour déclamer les écrits de Cheikh Ahmadou Bamba.

Plus loin, d’autres assurent la restauration des leurs condisciples visiblement exténués par la journée du ramadan, mais également déboussolés par la disparition de Cheikh Béthio Thioune dont ils étaient très proches.

Malgré le contexte difficile, ils essaient pourtant de garder l’attitude éternellement joyeuse que leur guide spirituel leur a inculquée. "Tout est thiant (action de rendre grâce à Dieu)", répètent-ils presque comme un Leitmotiv. Toutefois, l’incertitude sur la date et l’heure d’arrivée de la dépouille a fini de créer une certaine angoisse lisible sur les visages.

Rumeurs et attente désespérée à l’AIBD

Pour l’heure, c’est le flou total sur la question que les "Thiantacounes" ne souhaitent même pas évoquer à haute voix, même si des rumeurs ont, un premier temps, fait croire que l’arrivée était prévue à travers un jet privé, aux environs de 19h, puis un peu plus tard dans la soirée d’hier. Il n’en fallait pas plus pour que plusieurs disciples décident de se rendre à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass, distant de quelques dizaines de kilomètres, en souhaitant être édifiés.

Sur place, ils déchantent, après avoir investi la zone prêt de l’aéroport, dans l’espoir de voir des indices qui les rassureraient. En vain. Rien qu’un corbillard. Après une très longue attente, ils se décident à rebrousser chemin, dans l’espoir de revenir le lendemain.

Aux dernières, la dépouille du Cheikh serait bloquée en France par à cause de désaccords entre membres de son proche entourage, partagés entre la volonté du défunt de se faire inhumer dans ses terres de Médinatoul Salam et celle de certains de le voir enterré à Touba, comme son guide Serigne Saliou Mbacké. Toujours est-il que l’incertitude sur la dépouille de Cheikh Bethio Thioune a fini par plonger certains Thiantacounes dans l’émoi.

Vous pouvez réagir à cet article