image

AU DELÀ DES CHIFFRES, SADIO MANÉ

image

C’était une question de temps. centaine de jours après avoir porté le Sénégal au sommet du football africain, Sadio Mané a élargi l’étendue de son royaume de performances par une nouvelle belle conquête individuelle.

L’un des innombrables records, et sans doute le plus signifiant, de Henri Camara est tombé samedi sur la pelouse du stade Me Abdoulaye Wade de Diamniadio. Cela fait une quinzaine d’années que le Magnific Seven trônait comme un roi solitaire sur la plus haute marche du classement des meilleurs buteurs de l’histoire de la sélection nationale.

Seule une Masterclass aurait pu le déchoir de son statut. Qui aurait pu mieux s’en charger que lui, Sadio Mané ? Depuis que Henri Camara a raccroché les crampons en 2009, beaucoup d’avant-ventres et d’attaquants de grande qualité sont passés, aucun ne s’est rapproché de ses 31 réalisations inscrites en 98 sélections (autre record).

Il aura donc fallu dix ans de présence dans la Tanière au plus grand footballeur de l’histoire du Sénégal pour renforcer la trace de sa légende. Dix ans pendant lesquelles il aura systématiquement marqué sans forcément être obnubilé par le but, pendant lesquelles il aura connu toutes sortes de désillusions comme ses prédécesseurs dans la Tanière, mais sans jamais rechigner à se remettre au travail.

Et a y regarder de près, tout interpelle dans la grille statistique de Mané. Le nombre de penaltys (10, soit un tiers des buts) pour un joueur dont ce n’est clairement pas la qualité première. Le total de goal contribution à hauteur de 54 buts en 87 sélections et le voilà quasiment assuré de battre, cette fois ci avec Gana Gueye, dans quelques mois l’un des derniers records du sympathique résistant Henri Camara : celui de joueur le plus capé (98 sélections pour Henri).

Ou encore la vingtaine d’adversaires différents contre lesquels il a inscrit son nom au tableau d’affichage, sans oublier sa belle régularité : Meilleur buteur, mais également meilleur passeur (22 passes) de l’ère moderne, tout sur les chiffres de Mané détonne et son statut de meilleur joueur de l’histoire du Sénégal se confirme sur tous les plans, en club comme en sélection, sur le plan individuel comme collectif, dans le factuel comme dans la symbolique.

Et puisque les challenges ne sont jamais finis pour les légendes de sa dimension, il lui reste maintenant à aller titiller ceux qui sont sur le sommet du continent, Samuel Eto’o, George Weah et compagnie.

Et cela passe non pas par un sacre au Ballon d’Or ou une compilation de buts, mais surtout par une performance brillante et mémorable à la prochaine Coupe du monde au Qatar où il sera attendu plus que tout autre footballeur du continent, où il aura sur ses larges épaules, la destinée de conduire tout un peuple sur le toit du monde.

7 juin 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article