« AUCUN DES GRÉVISTES DE LA FASTEF NE CORRESPOND AUX CRITÈRES DU MINISTÈRE »

news-details
SERIGNE MBAYE THIAM

Les sortants de la promotion 2013 de la Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (Fastef) devront prendre leur mal en patience. Apportant des explications sur les raisons pour lesquelles le gouvernement n’a pas donné une suite favorable à leur demande, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, indique que leur prise en charge salariale n’est pas prévue dans le budget.

L’autorité de tutelle qui fait la précision dans un communiqué parcouru par Le Quotidien, soutient pour qu’ « un enseignant soit recruté, il faut d’abord que son profil corresponde à un déficit d’encadrement et ensuite que sa prise en charge salariale soit prévue dans le budget. » Or, écrit le ministère de l’Education nationale : « ces grévistes de la faim ne répondent à aucun de ces critères puisqu’ils ont effectué leur formation à la FASTEF sans que le ministère ne l’ait demandée. Ils ont donc eux-mêmes payé leur formation. D’où le nom de sortants de la formation payante. En conséquence et de plus, les crédits nécessaires à leur rémunération n’ont jamais été budgétisés ».
Les concernés ont entamé une grève de la faim depuis le vendredi, 21 décembre, dernier être recrutés dans la Fonction publique.

Vous pouvez réagir à cet article