AUDIOVISUEL : UNE NOUVELLE CONVENTION LIE LE CNRA AUX TÉLÉVISIONS PRIVÉES

news-details
MÉDIAS

Le secteur de la communication visuelle va faire sa mue. Une nouvelle convention, qui fait suite à la signature par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), du cahier des charges relatif à l’établissement et/ou l’exploitation d’un service de télévision privée commerciale, a été paraphé.

Ledit cahier des charges comporte 46 articles. Ce faisant, l’autorité de régulation vise, entre autres, l’équilibre dans le traitement de l’information, la protection des groupes vulnérables notamment le public jeune, la préservation de la cohésion sociale.

Dans la convention, le respect de la diversité culturelle par les éditeurs y figure en bonne place. « Les éditeurs sont tenus de respecter un bon usage des langues officielles et/ou nationales en usage dans les programmes audiovisuels. Ils apportent leur contribution à la promotion de la culture et des œuvres audiovisuelles sénégalaises et africaines. À cet effet, ils veillent à diffuser dans leur programmation, au moins 60% d’œuvres télévisuelles et cinématographiques d’expression sénégalaise et africaine dont 30% minimum dédié aux œuvres nationales. Les œuvres télévisuelles concernées renvoient aux films de fiction, aux séries, aux documentaires et aux films d’animation précise le Cahier des charges », a écrit le Cnra dans une note rendue publique.

À signaler que les Régulateurs de l’Audiovisuel des pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) tiennent ces 27 et 28 mai à Dakar, la huitième Assemblée générale de la Plateforme élargie à la Guinée.

Vous pouvez réagir à cet article