AUDITION DE MIGNANE DIOUF À L’ARMP : « SUEZ SERA TRADUIT DANS LES JURIDICTIONS INTERNATIONALES »

news-details
CONTRAT D’AFFERMAGE

La Sde continue de contester le contrat d’affermage de l’eau attribué à Suez. Selon les responsables de la société hydraulique, l’attribution à Suez, actée à la Direction centrale des marchés publics (Dcmp), n’est pas légale. Pour obtenir gain de cause, la Sde compte même internationaliser le combat en portant plainte contre Suez en France. Une information livrée par le coordonnateur du Forum social, Mamadou Mignane Diouf.

Diouf, qui était convoqué, ce matin, par l’Armp (Autorité de régulation de marchés publics) a déclaré détenir des éléments probants, qu’il y a eu conflits d’intérêts, soupçons de corruption dans des dons, sur ce dossier qui implique l’ancien ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye. « Au courant 2016, Suez a offert des voitures à la mairie de Saint-Louis alors que le contrat d’affermage de l’eau devrait être renouvelé au mois de décembre de la même année », a-t-il révélé à sa sortie d’audience avec les responsables de l’Armp.

Poursuivant, le coordonnateur du Forum social sénégalais a déclaré : « Nous avons été très gênés de constater qu’il y a 48h, l’Armp a validé le marché proposé par la commission du ministère en faisant, pratiquement, abstraction de toutes les anomalies qui étaient décelées ici et là, et qui sont relatives à de la corruption et à des conflits d’intérêts ».

A l’en croire, l’Ofnac a été saisie et les avocats de la Sde sont en train voir les autres juridictions internationales compétentes pour une saisine.

Vous pouvez réagir à cet article