AVEUX DU PRÉSUMÉ MEURTRIER DE MODOU LÔ : "J’ÉTAIS IVRE QUAND JE L’ÉGORGEAIS..."

news-details
TOUBA

La cité religieuse de Touba a été le théâtre d’unassassinat ignoble dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juin. Modou Lô, chanteur de khassaides et superviseur des alentours de la grande mosquée de Touba a été froidement égorgée au cours d’une bagarre à quelques encablures de la mosquée.

Son présumé bourreau, Khalifa Ababacar Diop, a reconnu les faits devant les éléments enquêteurs, tout en soutenant qu’il était ivre comme un polonais quand il... égorgeait la victime.

Les policiers, dépêchés sur les lieux aussitôt après les faits, ont mis la main suer le présumé meurtrier qui avait les habits tachés de sang. Ainsi, selon L’Obs, après le constat d’usage le corps sans vie de Modou Lô a été acheminé à la morgue de l’Hôpital Ndamatou de Touba.

Vous pouvez réagir à cet article