[AVIS D’EXPERT] : « L’INTERDICTION DU PORT DU VOILE EST ILLÉGALE »

news-details
AFFAIRE INSTITUTION JEANNE D’ARC

Agitée au mois de mai dernier, la polémique sur l’interdiction de port du voile par l’Institution Sainte Jeanne D’Arc refait surface suite à l’effectivité de la mesure, à l’occasion de la rentrée des classes, hier mardi, 3 septembre, de l’école primaire et le collège. Seulement, la Constitution est au-dessus des règlements intérieurs des établissements scolaires, selon l’argument juridique de l’enseignant-chercheur à l’Université de Reims en France, Aboubacry Camara. Une façon pour lui de dire que la mesure est tout simplement illégale.

Il explique : « Le fait de manifester un signe religieux n’est pas attentatoire à la Constitution dans la mesure où c’est la Constitution elle-même qui prévoit en son article 1er que la République du Sénégal est laïque, et elle respecte toutes les croyances. Donc, chacun a la liberté de manifester ses croyances. » Par conséquent, « le fait de porter un voile dans l’école n’est pas quelque chose qui contrevient à la Constitution sénégalaise. »

Le doctorant de poursuivre : « Au-delà même du respect des croyances que garantit la Constitution sénégalaise garantit aussi la liberté de la personne humaine. Et prévoit que la liberté de la personne est inviolable. »

Le port de signes religieux n’étant pas interdit dans les lieux publics ou privés au Sénégal, le cours privé catholique Sainte Jeanne d’Arc devrait se conforter à la Constitution du Sénégal, tranche-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article