AYMÉROU GNINGUE (BBY) : « AUCUN JURISTE CRÉDIBLE N’A ÉMIS UNE ARGUMENTATION SÉRIEUSE CONTRE LA PROCÉDURE »

news-details
AFFAIRE SONKO

Des députés de l’opposition ont, ce lundi matin, déposé une résolution portant suspension des poursuites contre le député Ousmane Sonko. Qui, inculpé des faits de viol et de menace de mort, a été placé par le doyen des juges d’instruction lors de sa première comparution.

À ces députés qui ont fait le dépôt de la résolution, le président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakkar, Aymirou Gningue leur rappelle que « c’est en toute responsabilité que l’Assemblée nationale à une très large majorité a décidé de lever l’immunité parlementaire de l’intéressé ».

Mieux, ajoute M. Gningue : « Au surplus la décision prise par le juge de placer Ousmane Sonko sous contrôle judiciaire n’entame en rien les capacités de l’intéressé à assumer les charges liées à son mandat ». Il constate qu’à ce jour aucun juriste crédible n’a émis une argumentation sérieuse contre la procédure tendant à apporter une réponse judiciaire à la plainte d’une compatriote.

En outre, il fustige des accusations « ad hominem gratuites et sans fondement » dirigées contre des Magistrats. « BBY en appelle au respect des acteurs de justice et de leur indépendance. Il est convaincu que le débat public loyal et contradictoire devant le tribunal fera jaillir la vérité », a expliqué le député de la mouvance présidentielle. Il a dénoncé les violences notées ces derniers jours au Sénégal.

« S’attaquer aux édifices publics et plus particulièrement ceux qui ont en charge la sécurité des personnes et des biens, c’est fragiliser notre capacité de réaction face à la menace terroriste », a-t-il soutenu. Avant d’ajouter : « déstabiliser les Institutions et semer le chaos dans notre pays, c’est ouvrir la voie à des forces prédatrices, tapies dans l’ombre, qui ont les richesses naturelles du Sénégal pour cible. »

Vous pouvez réagir à cet article