Abdou Mbow (APR) : « Ils veulent aller à la présidentielle mais ils ne connaissent pas la loi... »

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Le pouvoir réfute les accusations de l’opposition, selon lesquelles le président sortant, Macky Sall, choisit ses adversaires, en utilisant le Conseil constitutionnel. Monté au créneau, le 3ème vice-président de l’Assemblée nationale, Abdou Mbow, les accuse, à son tour, de méconnaître la loi.

« On ne peut pas nous accuser d’éliminer des candidats, corrige-t-il, interrogé par iRadio. On a vu ce qui se passait. Ils veulent aller à l’élection présidentielle mais ne connaissent pas la loi, il y a problème. Parce que l’article L122 du Code électoral dit que le candidat doit déposer la requête de réclamation ou bien son avocat. Vous avez vu qu’eux-mêmes ne lisent même pas les textes. Ce sont des personnes quand même qui devraient aujourd’hui prendre la chose politique au sérieux. »

Le porte-parole adjoint de l’APR (Alliance pour la République, parti présidentiel) est catégorique : « Nous avons entendu Babacar Gaye, martèle-t-il, comme les autres depuis très longtemps dire qu’ils vont en prendre les conséquences politiques mais ils oublient que le peuple sénégalais depuis sept ans est en train de suivre ce qui se passe au niveau de la politique dans ce pays. Le Sénégal est un pays qui est régi par des lois et règlements. Le Conseil constitutionnel est là pour tout le monde. Aujourd’hui, les cinq candidats qui ont rempli les conditions vont aller aux élections. »

Vous pouvez réagir à cet article