Accusé de vol de bijoux estimés à 10 millions, une ménagère risque 8 mois de prison

news-details
JUSTICE

Attraite, ce lundi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour vol de bijoux estimés à une valeur de 10 millions de francs CFA au préjudice de son employeur, la technicienne de surface M. Diouf encourt 8 mois de prison ferme. A la barre, la plaignante a soutenu qu’elle avait engagé la prévenue en qualité de technicienne de surface. Mais, dès les premières semaines, elle a constaté que certains de ses produits alimentaires qu’elle gardait dans le réfrigérateur ont disparu. Ainsi, le 4 juin dernier, en début de soirée, la prévenue s’est présentée à elle pour lui dire qu’elle doit partir à son village natal parce que son père l’a informé de la maladie de sa mère. Ayant des soupçons sur M. Diouf, elle lui demande de vérifier son sac aux fins de s’assurer qu’elle n’avait rien pris à son insu. Ce que la ménagère refuse.
Sur ce, elle lui arrache son sac. « Quand je l’ai ouvert, j’y ai trouvé mon lait de corps qui avait disparu, mon dentifrice et un pot de lait. Quand j’ai ouvert, j’ai remarqué que mes bijoux en or avaient disparu », a expliqué la dame qui renseigne qu’elle vit seule et sa maison n’est pas fréquentée. Il n’y a que sa nièce qui, dit-elle, y passe la nuit. Et cette dernière n’a pas accès à sa chambre à coucher. La prévenue a battu en brèche toutes les accusations portées contre sa personne. Elle a reconnu avoir pris les produits trouvés dans son sac à l’insu de sa patronne. Mais, elle a juré n’avoir pas volé les bijoux en question.

La partie civile réclame 10 millions de francs CFA pour toute cause et préjudice subis. Le maître des poursuites a requis 8 mois de prison ferme contre la prévenue. Là où l’avocat de la défense a plaidé la relaxe de sa cliente. L’affaire est mise en délibéré pour jugement qui sera rendu le 19 avril prochain.

Vous pouvez réagir à cet article