Affaire Abdou Wahab Bengeloune : Que risquent Assane Lopy et Cie ?

news-details
Association de malfaiteurs

Du nouveau dans la rocambolesque affaire d’association de malfaiteurs, de vol de données, fraude bancaire, complicité et recel de malfaiteurs. La cavale de Djibril Kébé n’aura pas duré. Selon les informations de Libération, ce jeune surnommé ’’Papy’’, a été interpelé par la Division spéciale de lutte contre la cybercriminalité (DSC). Il s’était évadé en embarquant dans un véhicule 4X4, lors d’un transport effectué à la Plage des Mamelles pour appréhender Modou Dia, un autre mis en cause.

L’ex-fugitif rejoint donc la bande à Assane Lopy composée, entre autres, des nommés Dame Thiam, Abdoulaye Sané et Mouhamadou Sambou, respectivement vigile et chauffeur du leader du mouvement « Wahab président », Abdoul Wahab Bengeloune, candidat recalé par le parrainage à la présidentielle du 24 février dernier.

D’ailleurs, c’est ce dernier qui a porté plainte après le constat fait que ses cartes bancaires de la CBAO et de la SGBS ont été frauduleusement utilisées sur des sites marchands établis en France.
Dans l’affaire, signale la source, Mouhamadou Sambou, garde rapprochée de la victime, se faisait passer pour un gendarme en mettant l’uniforme de son frère en service à la LGI.

Le Parquet a requis le mandat de dépôt suite à l’ouverture d’une information judiciaire pour association de malfaiteurs, transmission de données en vue d’une opération de paiement électronique, détention frauduleuse de données de carte bancaire, utilisation frauduleuse de données, introduction frauduleuse de données dans un système informatique, escroquerie, usurpation de fonction, mise en danger, violence à agent et entrave à l’action judiciaire, détention de faux billets et blanchiment. La bande risque très gros.

Vous pouvez réagir à cet article