Aïda Mbodji demande le rejet du projet de loi

news-details
PROJET DE RÉFORME CONSTITUTIONNELLE

La député Aïda Mbodji est contre le vote du projet de loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier ministre. Selon elle, ce projet de loi renvoie à la célèbre phrase de l’ancien président des Etats-Unis, Barack Obama qui disait que « L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts mais d’institutions fortes ». Or, à son avis, la suppression du poste du Premier ministre va fragiliser l’Assemblée nationale et tous les pouvoirs vont se concentrer entre les mains du Président de la République. « Ce projet de loi va dépouiller notre Assemblée de certains de ses prérogatives. Ce que nous ne devons pas accepter. Avec le vote de cette loi, l’Assemblée nationale n’aura plus le pouvoir de contrôler l’action du gouvernement. L’Assemblée, même s’il dispose de motifs valables, ne pourra plus démettre le gouvernement », a déclaré Aïda Mbodji qui demande, simplement, le rejet de ce projet de loi.

Vous pouvez réagir à cet article