Aissata Tall Sall accuse le Premier ministre

news-details
BAGARRE AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Candidate à l’élection présidentielle du 24 février prochain investie par le mouvement « Oser l’avenir », Me Aissata Tall Sall regrette les incidents notés au premier jour du dépôt des parrainages au Conseil constitutionnel. Elle n’est pas allée par quatre chemins pour imputer la responsabilité au Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne. « Cette bagarre est due à l’irresponsabilité du Premier ministre. Quand on va se promener en disant qu’il n’y aura pas plus de 5 candidats, qu’on se mette à la place du Conseil constitutionnel à distribuer des recevabilités et des admissions des dossiers de candidatures, cela génère la violence et la bousculade », a déclaré la robe noire dans un entretien accordé à Sud Quotidien.

Pour elle, le Premier ministre n’avait pas à faire cette déclaration, qu’elle juge intempestive, pour dire qu’il n’y aura pas plus de 5 candidats. « Même sur un ton taquin, psychologiquement, cela met les candidats dans une effervescence inutile. Nous voulons une élection présidentielle libre, transparente et apaisée », a-t-elle fait savoir.

Vous pouvez réagir à cet article