Aliou Sall/BBC : THIERNO ALASSANE SALL DÉCLINE L’APPEL À TÉMOIN DE SERIGNE BASSIROU GUÈYE

news-details
SCANDALE PÉTROLIER

La sortie du Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye, sur l’enquête de BBC, incriminant le jeune frère, Aliou Sall, du président de la République, Macky Sall, n’a pas convaincu l’ancien ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall, devenu opposant du régime en place. « Une enquête dans tous les domaines du monde et en particulier dans le domaine judiciaire, obéit à des normes très stricts, déplore-t-il, repris par L’AS. Mais dans le cas d’espèce, c’est comme s’il s’agissait d’un banal accident de la circulation où le conducteur a fui et un appel à témoin a été fait pour le traquer. »

Ainsi, souligne-t-il : « C’est vrai qu’on est dans la présomption mais des auteurs présumés ont été identifiés. Si le Procureur a des besoins d’approfondir l’enquête, même s’il ne dispose pas du rapport de l’IGE (Inspection générale d’Etat), il n’a qu’à entendre l’ensemble des acteurs qui sont tous vivants, en l’occurrence l’ancien Directeur général de Petrosen, l’ancien président de la République, l’ancien ministre d’Etat, Karim Wade, Frank Timis, Aly Ngouille Ndiaye, Mouhammed Boun Abdallah Dionne, Abdoul Mbaye jusqu’au président de la République ».

Fort de ce fait, Thierno Alassane Sall tranche qu’il « ne bougera pas d’un iota » parce qu’il « estime que ce n’est pas sérieux ». Ce, « tant que les personnes qu’ils a nommées n’ont pas fait l’objet d’une enquête sérieuse suivant les règles de l’art et en déployant tous les moyens de l’Etat. »

Le leader de la République des valeurs (RV) de conclure : « On n’attend pas moins du Procureur, ce que le journaliste de la BBC a pu faire, en faisant des investigations poussées à Londres, en envoyant une équipe au Sénégal pour interroger les différentes parties. S’ils veulent maintenant noyer le dossier, qu’ils ne comptent pas sur moi pour participer à une fausse opération médiatique et non à une enquête sérieuse. »

Vous pouvez réagir à cet article