Appel au boycott : Le camp de Macky snobe Wade

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

« Les fanfaronnades n’engagent que ceux qui les pratiquent ». Telle est la réaction du camp du pouvoir suite à la dernière déclaration de Wade, parlant de « mascarade électorale ». Idrissa Diabira, l’un des porte-paroles du candidat Macky Sall (président sortant), qui porte la réplique au Pape du Sopi, soutient que « l’Etat a toujours indiqué que les élections se dérouleront à date échue dans le calme et la sérénité. Et, force restera à la loi. »
Face à la presse, ce vendredi 22 février, à 48 heures du scrutin présidentiel, il laisse entendre que « l’opposition prépare, déjà, sa défaite. » « On vient de passer vingt (20) jours de campagne sur l’ensemble du territoire national, détaille-t-il. Je pense que les uns et les autres ont pu voir les rapports de forces en présence sur le territoire. » Ainsi, souligne-t-il, « il n’est pas responsable d’anticiper sa défaite comme c’était le cas lors des dernières échéances d’appeler ou d’anticiper ou de laisser penser que le Sénégal pourrait avoir des élections truquées. Si c’était le cas, jamais l’alternance de 2000 ne serait arrivée. Jamais Macky Sall n’aurait pu l’emporter face à Me Abdoulaye Wade. Et, les derniers scrutins (référendum, législatives) ne se seraient pas passés. En réalité, c’est que le rapport de force des dernières élections est relativement clair. »

Vous pouvez réagir à cet article