Appel au dialogue : La CNTS/FC liste ses attentes

news-details
POLITIQUE

La Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/ Forces du changement (CNTS/FC) accepte la main tendue du président Macky Sall, à travers l’appel au dialogue national réitéré lors de son investiture hier, mardi 2 avril. Le Secrétaire général de l’organisation qui annonce qu’ils seront à la table des négociations, ne manque toutefois pas de poser ses conditions. « On va répondre à ce dialogue, répond Cheikh Diop, interrogé par iRadio. Un acteur social ne peut pas refuser le dialogue. Nous y allons avec nos arguments, avec nos propositions. »

Fixant ses attentes, le syndicaliste souhaite des solutions sur le volet politique. « Politiquement, ils doivent effectivement se retrouver autour d’une table pour débattre des questions du fichier électoral. On aimerait que le volet politique de ce dialogue éclaircisse aussi la question du parrainage. Globalement, nous pensons que c’est une bonne chose. Maintenant, quelles sont les insuffisances de cette loi ? On en discute pour y apporter des solutions. »
Sur le plan social, « nous pensons que le Sénégal est en train de vivre un dialogue social de restitution portant sur les accords signés et qui ne sont pas respectés, des droits confisqués qui ne sont pas rendus aux travailleurs. Toutes choses qui font qu’aujourd’hui, nous ne dialoguerons que sur le passif social très lourd. »

Fort de ce fait, Cheikh Diop invite tous les acteurs concernés à ne pas faire la politique de la chaise vide. Car, pour lui, ce dialogue pourrait être « le début d’un Sénégal de paix, de solidarité mais aussi de développement. »

Vous pouvez réagir à cet article