Le Sénégalais Assane Ndiaye dans le top 50 des meilleurs enseignants au monde

news-details
Education

Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, ne cache pas sa joie, en annonçant la nouvelle. Assane Ndiaye, premier lauréat de l’édition 2017 du Grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant, a été sélectionné parmi les 50 nominés de l’édition 2019 du prix mondial de l’enseignant.
« Une consécration énorme pour notre pays et pour tous les enseignants du Sénégal », exulte le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam. Qui précise : « La carrière d’Assane Ndiaye a fait de lui et de son pays le Sénégal une référence pour sa persévérance, son dévouement, son ambition et son engagement à assurer une bonne éducation aux enfants malgré les ressources limitées. »

Doté d’une récompense d’un million de dollars US soit 575 millions FCFA au cours actuel, le prix mondial de l’enseignant est assimilé généralement au prix Nobel de l’enseignement. Et, est destiné à reconnaître les mérites d’un enseignant exceptionnel qui a apporté une contribution remarquable et exemplaire à sa profession et à l’éducation. Il vise « également à saluer le rôle important que joue l’enseignant dans la société », selon les précisions de l’autorité de tutelle.
Les 50 nominés, qui viennent de 42 pays, ont été sélectionnés parmi plus de 30 mille candidatures venant de plus de 170 pays.

La prochaine étape du processus de sélection du récipiendaire du prix mondial de l’enseignant, va concerner au mois de février 2019, la sélection des dix finalistes parmi ses 50 nominés. Parmi eux, sera choisi le lauréat qui sera annoncé et primé le 24 mars 2019 à Dubaï, lors du Forum mondial sur l’Education et les compétences. Le prix mondial en est à sa 5ème édition.
La nomination d’Assane Ndiaye, insiste le ministre, « récompense ses mérites personnels, témoigne de la crédibilité et du sérieux du grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant qui voit ainsi, et c’est rare, son premier lauréat être reconnu aussi au plan mondial comme un enseignant exceptionnel. Et, qui participe de la valorisation de la fonction enseignante. »

Pris par l’émotion, le nominé n’a pas manqué de verser des larmes. « Ce que je ressens aujourd’hui, il me sera très difficile de le traduire en mots mais c’est un sentiment de joie, de bonheur, de fierté et celui d’un devoir accompli, réagit le Professeur de Lettres modernes au Lycée Mbacké 2, à Diourbel. Cela n’a pas été évident au départ mais nous avons cru en nous-mêmes. Nous avons travaillé d’arrache-pied, épaulé par l’Etat du Sénégal et nous sommes arrivés à ce premier sacre mondial. »

Pour le processus, il ne cache pas que « cela a été très long et très difficile ». Car, dit-il : « Il fallait produire un document sur la base d’un questionnaire précis, technique. Des questions liées à la personnalité du candidat, à son apport pour le système éducatif en termes de résultats, son appui à la communauté en termes de sensibilisation pour la prise en charge des questions éducatives. »

Egalement, ajoute-t-il : « Voir si le candidat a une fois eu une distinction au niveau de son pays. Il y aussi les méthodes pédagogiques que l’enseignant a pu expérimenter dans ses classes et surtout les innovations qui les ont portées. Il fallait dire la grande réalisation que l’enseignant a pu faire. Ici au Sénégal, nous avons la chance, de faire partie des gens qui ont mis en place le gouvernement scolaire. Et, cela a été un critère déterminant. »

Assane Ndiaye est actuellement professeur d’enseignement secondaire en Lettres modernes au Lycée d’enseignement moyen de Mbacké 2. Il totalise 28 ans d’ancienneté dans l’enseignement et a été, auparavant instituteur adjoint puis instituteur tout en préparant et décrochant au même moment le baccalauréat comme candidat libre. Comme instituteur, il a servi à l’Ecole élémentaire 2 dans le département de Podor puis dans le département de Mbacké.

Vous pouvez réagir à cet article